Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Le numérique pour tous au Fablab de l’IUT du Puy !

Actualité nationale 6 juillet 2016

Qui n’a pas déjà perçu une forme animale dans un nuage ou un visage sur une façade de maison ? Ce phénomène, appelé « paréidolie » était le thème d’un atelier organisé mercredi 29 juin au Lab’ du Pensio, sur le site de l’IUT.

Les illusions d’optique au menu

Cette séance de découverte s’inscrivait dans le cadre des ateliers d’initiation au numérique mis en place par le Lab ‘ du Pensio, en partenariat avec le Dahlir, le Centre régional des déficients visuels, le Centre de loisirs du Val Vert du Puy-en-Velay et la Région Rhône-Alpes-Auvergne. A l’occasion de ce 5e et dernier atelier mis en place pour les enfants, avant les grandes vacances, Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay accompagné de son adjointe Catherine Chalaye, s’est rendu sur place.

Les enfants, valides et atteints de handicap visuel, ont créé des visages dans des bacs remplis de lait. Ces visages étaient ensuite animés informatiquement à l’aide de logiciels. Pour mettre sur pied cet atelier, Kévin Appadoo, maître de conférences au Puy-en-Velay, était entouré d’une équipe de développement constituée Grand Brochier, Sébastien Lamy-Rousseau, Rodolphe Crespin, le Fab manager de l’IUT et Adélaïde Albouy-Kissy, directrice du FabLab. Sur cet exercice, le décalage entre valides et jeunes en situation de handicap est-il significatif ? Adélaïde expliquait que <em>« lorsqu’on présente des illusions d’optique, cela crée un alignement dans le public. Certains voient des choses que d’autres ne voient pas, les enfants sont alors tous sur le même niveau de pratique. Au final, les valides se rendent compte que que le handicap n’est pas une barrière insurmontable. Nous pouvons réaliser les choses ensemble ! »


19/20 Auvergne

Copyright - Dahlir 43 (http://dahlir43.fr)

Nouveau titre mondial pour notre parrain Jordan Sarrou !

Dahlir TV : la solidarité des joueurs de l'ASM basket