Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Renaud Lavillenie et Eloyse Lesueur lancent la nouvelle aventure du Dahlir !

Actualité nationale 3 juin 2016

« D’habitude, je le voyais à la télé. Je me disais, il est si loin ! » sourit Tony. Mais ça, c’était avant. Ce vendredi 26 février, ce jeune bénéficiaire du centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Clermont-Ferrand a pu plaisanter, échanger avec Renaud Lavillenie. Une demi-heure, certes, mais un moment d’éternité aux côtés du recordman du monde du saut à la perche. « Au final, c’est quelqu’un de sympa, d’accessible… le contact avec lui m’a vraiment plu ! » Cette rencontre entre les deux hommes, c’est le Dahlir qui l’a initié. La rampe de lancement d’une aventure démarrée vendredi, et qui va continuer à s’écrire tout au long des prochaines semaines : un projet de photos rassemblant vingt personnalités, qui vont poser aux côtés de vingt personnes en situation de handicap ou accompagnées par des centres sociaux. Les clichés donneront par la suite lieu à une exposition itinérante. Le thème retenu ? L’intégration dans le sport.

LE DAHLIR DE CHAMPIONS EN CHAMPIONS !

C’est à l’Aventure Michelin à Clermont-Ferrand, un site qui retrace la fabuleuse aventure de la firme au Bibendum, que Tony et Renaud avaient rendez-vous vendredi en début d’après-midi. Accueillis par les responsables de l’espace muséographique, et en présence de l’équipe du Dahlir, ce sont eux qui ont ouvert le bal des photos, sous l’œil de Anne-Marie Filaire, photographe professionnelle depuis une trentaine d’années. « Je leur ai demandé de jouer quelque chose. L’intégration, je ne voulais pas illustrer cela dans la photo mais les amener à jouer une scène. C’est dans cette rencontre entre Tony et Renaud que j’avais envie de réaliser une image ». Dans le Hall d’accueil du musée, les chanceux visiteurs de l’Aventure Michelin présents ce jour-là ont dû se demander ce que faisaient ces deux-là, perchés sur la Micheline, accrochant leurs bras à un avion Bréguet ! Un contexte qui ne semble pas vraiment avoir impressionné Tony, souriant tout au long de la séance. Et qui a pu admirer, de près, la belle médaille d’or de Renaud décrochée aux Jeux olympiques de Londres… en attendant une deuxième à Rio cet été ?

 

Cette première étape dans la boîte, l’équipe du Dahlir et Anne-Marie Filaire ont ensuite posé leurs quartiers dans l’enceinte du stadium Jean-Pellez, à Aubière. En cette veille des championnats de France d’athlétisme en salle, ils y ont retrouvé Eloyse Lesueur, championne du monde en salle 2014 du saut en longueur. Comme Renaud Lavillenie, Eloyse a gentiment accepté de participer au projet photos du Dahlir. Et elle n’est pas prête de le regretter, tant elle a pris du plaisir à partager ce moment avec Amélie, jeune fille en situation de handicap intégrée dans une école de danse à Clermont-Ferrand. Des rires et sourires communicatifs sur le visage des parents d’Amélie, qui ont assisté à la séance.

 


SANS OUBLIER LA DAHLIR TV !

Amélie avait décidément un planning très chargé puisque, sitôt un ultime bisou et un au-revoir à Eloyse Lesueur, elle a pris place sur le plateau de la Dahlir TV, installé au stadium Jean-Pellez pour l’occasion . Une nouvelle émission riche en présence d’Amélie, mais aussi de Marion Fiack qui l’accompagne dans son intégration à Clermont, sans oublier les clins d’œil de Philippe d’Encausse (l’entraîneur de Marion en saut à la perche) et de notre parrain Kafétien Gomis, qui a obtenu ce week-end son ticket pour les Jeux olympiques de Rio ! A découvrir très prochainement sur notre site…

TROIS QUESTIONS A
Gonzague de Narp, directeur du musée l’Aventure Michelinmichelin1

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots l’Aventure Michelin ? On a l’impression qu’il est devenu un lieu incontournable du tourisme à Clermont-Ferrand…
L’Aventure Michelin a été inaugurée en janvier 2009 sur le site de l’usine Michelin de Cataroux. Sur 2000 mètres carrés, nous présentons plus de 1000 pièces issues du patrimoine historique de la maison Michelin. C’est un parcours divertissant, aiguisant les sens du visiteur. L’Aventure Michelin est par ailleurs équipée d’une centaine d’écrans dont un tiers sont tactiles. Nous recensons plus de 1000 visites guidées à l’année et, depuis 2009, près de 400 000 personnes, venues de tous horizons, scolaires, individuels et même ministres, s’y sont rendues.

En terme d’accessibilité, quelle réponse a apporté l’Aventure Michelin ?
En fait, dès la conception de l’espace muséographique, nous avons pris en compte cet accueil des personnes en situation de handicap. Des aménagements qui ont d’ailleurs facilité beaucoup de choses, et pour tout le monde. Nos avons bénéficié des quatre labels Tourisme et handicap : auditif, cognitif, moteur et visuel. Un soin tout particulier a été porté au confort d’usage des personnes à mobilité réduite. Des tablettes surbaissées sont installées à l’accueil, mais aussi à la boutique, tandis que le parcours est entièrement desservi par des ascenseurs. Un visiteur non-voyant peut découvrir l’Aventure Michelin de façon totalement autonome, ce qui est très rare dans un espace muséographique, à travers un parcours sensoriel intitulé “Un autre regard“.

Quel regard portez-vous sur l’association Dahlir ?
J’ai pu découvrir le travail que votre association a effectué. Je trouve admirable la pugnacité et la volonté dont vous faite part, tout comme votre capacité de rassembler des leaders d’opinion pour faire passer des messages. Je suis admiratif de votre démarche qui est très utile

Copyright - Dahlir 43 (http://dahlir43.fr)

Projet photos : au tour de Lucie Decosse, Thomas Bouhail et Bérangère Schuh !

Des séances aériennes inoubliables pour une vingtaine d'enfants !