Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

En immersion avec Sylvie à l’école de musique

18 mars 2016

Sylvie et Olivier ont l’habitude de se côtoyer au travail, au sein de l’Esat Les Horizons. Depuis quelques mois, il arrive aussi qu’ils se retrouvent sur un autre lieu, dans une toute autre ambiance. Malvoyante, Sylvie a intégré l’Atelier des arts de l’Agglo du Puy-en-Velay à la rentrée, en éveil musical. Olivier, de son côté, commence à être rodé à l’exercice : il s’agit là de sa troisième année musicale. « L’idée, au départ avec Sylvie, était de partir sur un éveil musical large afin de voir les instruments qui pouvaient lui plaire, et ce qu’il était possible de faire en fonction de ses capacités » explique Laurence Bussy, musicienne intervante à l’Atelier des Arts.

Un travail sur les rythmes et la voix

Sylvie a commencé à travailler sur la voix, avant de s’entraîner vers les percussions, « qui nous permettent de chanter et d’avoir un ressenti rythmique, de travailler sur les vitesses, les timbres aussi » précise Laurence. D’habitude, les mardis, ses cours, qui durent environ une demi-heure, sont individualisés. Mais ce jour-là, elle retrouve Olivier et son prof Laurent. Deux élèves, deux profs : à quatre, ils peuvent partager une séquence musicale et mettre en commun leurs progrès respectifs. Aux percussions se joignent des chansons avec des textes courts, pour les mémoriser facilement. Sylvie paraît appliquée et déroule très bien ce qu’elle a appris.

Des percussions à la flûte

Un travail sur les sensations qu’elle apprécie, et qui l’aide à progresser. « En temps normal, j’ai du mal à sentir, toucher. L’écoute, pour moi, c’est très important, cela m’aide à me sentir plus à l’aise ». En fin de séance, elle a ajouté une autre corde à son arc : la flûte à bec. Ce qui lui permet de travailler sur le souffle. Sylvie ne produit qu’un seul son car il lui est difficile de boucher les trous de son instrument en jouant. Laurence l’a accompagné, également à la flûte, pendant qu’Olivier et Laurent restaient aux chants et aux percussions. Et au final, notre quatuor a pu produire une agréable partition. Et ce n’est qu’un début ! Nos deux complices ont promis de se retrouver prochainement pour une nouvelle répèt’. Olivier chambre gentiment Sylvie : « Moi, je suis là-haut, tu ne m’arrives pas encore à la taille ! » Qu’il se méfie, tout de même, car Sylvie progresse à grandes enjambées. En attendant que ces deux-là se retrouvent devant les partitions, Sylvie va continuer à peaufiner son écoute, ce week-end, en allant voir des spectacles ou en se rendant au théâtre. « Elle le fait très régulièrement… elle adore ! » conclue Laurence.

 

Copyright - Dahlir 43 (http://dahlir43.fr)

Retour sur le tournoi de pétanque à Espaly-Saint-Marcel

SIMS 2016 - Le GEM vous invite à une randonnée ce dimanche