Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

On Conte sur Nous au Chambon-sur-Lignon

25 novembre 2019

Du Puy-en-Velay au Chambon-sur-Lignon, des élèves s’expriment sur la différence.

Depuis plusieurs années, en partenariat avec l’Education Nationale, trois associations se sont réunies en collectif : l’APAJH 43, le DAHLIR et la Ligue de l’Enseignement 43 pour organiser l’opération « On Conte Sur Nous – Ecrire nos singularités ».

L’objectif est de sensibiliser et laisser s’exprimer les élèves des classes de primaire et de collèges sur le thème de la différence.

Pour la première fois depuis sa création en 2016, le projet « On Conte Sur Nous » va dépasser les frontières du Puy-en-Velay.

 

Un rendez-vous à ne pas manquer, au Chambon-sur-Lignon.

Mardi 3 décembre 2019, ce ne sont pas moins de 142 élèves qui participeront à la journée de lancement de ce projet, à la Maison des Bretchs, au Chambon sur Lignon.

À cette occasion, les élèves du Collège et de l’Ecole du Chambon-sur-Lignon, des écoles de Fay-sur-Lignon, des Vastres et du Mazet Saint-Voy participeront à plusieurs ateliers animés sur le thème du handicap et du vivre-ensemble.

Au programme : des ateliers d’écriture en compagnie d’illustrateurs professionnels, la découverte d’activités physiques adaptées avec le CDSA de Haute-Loire, une sensibilisation au braille, à la vision déformée, en compagnie du CRDV mais aussi à la joëlette, au cessifoot, avec l’USEP et des temps de lecture, avec l’association Lire et Faire Lire.

Des enseignants proposeront également des temps d’animation autour d’atelier dansé, de pratique vocale signée, de lecture et écriture de textes sans mots. Les élèves pourront également participer à un débat et une fresque autour de l’engagement.

Autant d’occasions pour les élèves de se confronter à la richesse et la diversité de la thématique du vivre-ensemble.

 « Notre ambition ? Laisser s’exprimer les enfants sur la différence. Car cette sensibilisation est le gage d’un avenir meilleur pour tous dans le respect des singularités de chacun. »

 

Prochaine étape ? Rendez-vous dans cinq mois, lors d’un après-midi de restitution où les jeunes dévoileront leurs créations littéraires et artistiques inspirées de la différence.

 

« Bien souvent l’objectif initial a été dépassé, se rappelle l’un des membres de l’APAJH 43. L’inventivité des enfants est importante. La sensibilisation au travers de ces différents ateliers leur permet de vivre une expérience commune et de débattre, laisser libre cours à leur imagination, par la suite. »

 

Copyright - Dahlir 43 (http://dahlir43.fr)

Focus sur le Dispositif d'Accompagnateur Supplémentaire

Dix kilomètres de Chadrac : ensemble pour le départ