Passer au contenu Passer à la navigation Accéder au formulaire de recherche

Se réconcilier avec son corps

18 avril 2017

Aujourd’hui, les bénéfices de l’activité physique sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques ont été largement démontrés. Accompagner les personnes à la suite de programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) : c’est l’une des missions du DALHIR Santé.


La preuve, lors d’une séance d’essai de gym douce, avec Francette.

Gwenaëlle, chargée d’accompagnement au DAHLIR a donné rendez-vous à Francette, devant le centre culturel de Vals, pour une séance d’essai à la gym douce, de l’association Vals en Forme.

Francette est diabétique et sujette aux vertiges. Durant son suivi d’éducation thérapeutique au Réseau Diabète Obésité de Haute-Loire, elle a pratiqué des séances de sport. Tout l’enjeu est donc la poursuite d’une activité physique régulière pour qu’elle reprenne confiance en son corps et permette ainsi de tendre vers la stabilisation de  sa pathologie.

Un double objectif donc : tant physique que psychologique.

Le rôle du DAHLIR

Gwenaëlle a rencontré Francette, pour la 1ère fois dans le cadre du partenariat Dahlir et  Réseau Diabète. À l’issu de leur rencontre, un enjeu a été fixé : “Comment lui permettre de trouver du plaisir, de la détente dans la pratique d’une activité, au service de la santé ?”

Le DAHLIR va ainsi assurer l’intermédiaire entre le patient, le personnel médical et la structure sportive.

À 10h, le cours de gym douce animé par Muriel, de l’association « Vals en forme » commence avec sa quinzaine de participantes, d’un certain âge.

Gym douce au programme

La forte personnalité de l’animatrice et l’ambiance conviviale de la séance ont su mettre Francette à l’aise.

Murielle connaît le prénom de toutes ses participantes. Entre les exercices, une parole rassurante… L’humeur est à la taquinerie et Francette prend, petit à petit, confiance en ses mouvements. Chacune va à son rythme et échange avec les voisines, ce qui rassure Francette. Car au-delà de la pratique d’une activité physique, l’idée est de trouver un cadre rassurant et convivial, dans lequel elle aura envie de revenir.

Créer du lien, transposer les bonnes pratiques de la séance dans son quotidien et surtout se réconcilier avec son corps et prendre soin de lui.

Les prochaines étapes :

Avant tout, l’essentiel est d’adapter l’accompagnement aux besoins et au rythme de la pratiquante.

Francette et Murielle se sont données rendez-vous pour une autre séance d’essai. À l’issu de celle-ci, Gwenaëlle prendra contact avec chacune d’entre elles, afin de savoir si cette activité convient à Francette et de définir les modalités de poursuite de cet accompagnement.

 

Copyright - Dahlir 43 (http://dahlir43.fr)

Voir toutes les actualités

Randonnée GEM Galaxie