À la croisée des chemins en yoga, de Roxane et Sophie

25 mai 2018

Sophie Chotard est auto-entrepreneuse. Fondatrice de “Chemins en yoga”, elle anime aussi  des cours avec Velay Yoga, auxquelles Roxane Trilland prend part chaque semaine.

Depuis bientôt quatre ans, Roxane pratique cette activité. Accompagnée par Coralie Leclerq, du DAHLIR, elle a trouvé sa place tout naturellement au sein de ce cours. Rencontre à la croisée des chemins avec Roxane et Sophie.

Comment décririez-vous le yoga à une personne novice ?

Sophie : C’est avant tout une philosophie de vie, qui apporte une approche différente de soi, de sa relation aux autres, au monde. Cette démarche permet d’apprendre à mieux s’écouter, se respecter, prendre en considération qui l’on est.

Dans cette optique là, le rapport aux autres est plus tranquille. Cette façon d’aborder les choses comprend nécessairement une réflexion sur soi et passe par un travail physique, corporel. De là, on parvient aux cours de yoga individuels ou collectifs classiques.

On ne peut pas dissocier le corps et l’esprit. Nous sommes un tout. Et l’on a trop tendance à oublier que l’on est autre chose que ces préoccupations qui occupent notre esprit.

Avec le yoga, on reprend petit à petit conscience de son corps, on revient à l’essentiel de la vie.

Roxane : Le yoga nécessite une certaine concentration. C’est une activité calme, qui permet de se détendre. À la suite du cours, je dors bien la nuit, je suis plus sereine.

Auparavant, je pratiquais la relaxation avec un psychomotricien à l’IME Les Cevennes. J’ai parlé à mon éducatrice de l’ESAT de mon envie de poursuivre vers une activité semblable à celle-ci. Nous avons contacté le DAHLIR. Coralie Leclerq m’a accompagnée sur les premières séances de yoga, voilà presque quatre ans de cela.

De quelle manière se déroule un cours habituel ?

Roxane : Le cours dure environ une heure. Nous sommes un petit groupe d’une quinzaine de personnes habituellement.

Nous travaillons beaucoup sur la respiration, notamment le “chi” et pratiquons des exercices de souplesse. Il existe de nombreuses postures.

En une heure, nous enchaînons les positions allongée à debout, puis assis et ainsi de suite. Nous terminons souvent par un exercice de relaxation, de méditation à la fin du cours.

Sophie : Nous pratiquons différents mouvements de flexion, d’extension, de rotation. Il est vrai que l’on insiste beaucoup sur la respiration. Ce n’est pas simple au début. On a peu l’habitude de travailler sur son souffle. Cela permet d’avoir des effets en profondeur sur la souplesse, la respiration, l’équilibre.

Le yoga est une pratique accessible à tous. La seule “prérogative” c’est d’être à l’écoute de soi.

Est-ce que vous vous rappelez de vos premiers cours, en commun ?

Sophie : Je me souviens des premiers cours où Roxane est venue, accompagnée de Coralie Leclerq, du DAHLIR. Elle est venue pratiquer une ou deux séances d’essai, voilà plus de trois ans.

Depuis Roxane ne manque pas une séance ou la rattrape toujours lorsque c’est possible.

Roxane : Habituellement, je participe aux cours du jeudi soir. Quand je me sens fatiguée ou que je ne peux pas venir, je préviens Sophie. Je lui demande aussi s’il sera possible de rattraper la séance le mercredi matin. Sur ce créneau horaire, les pratiquants sont un peu plus âgés. Cela ne me dérange pas, je suis naturellement sociable, peu importe l’âge de la personne en face de moi.

Sophie : Au niveau de l’organisation, Roxane est au top.

Une relation de confiance s’est établie entre nous. Elle a trouvé sa place au sein du groupe.

Dans un premier temps, lorsque elle n’avait pas de véhicule, il y avait toujours un bénévole qui se proposait pour assurer le trajet retour chez elle. Depuis elle a passé son permis et est devenue autonome.

Durant les cours, avant de réaliser tout enchaînement, Roxane observe les autres le réaliser. Elle en a besoin pour pratiquer. Nous plaisantons là-dessus, je lui rappelle qu’il faut qu’elle essaie de pratiquer également. C’est un petit moment de complicité.

Roxane : J’ai besoin d’avoir la personne en face de moi qui effectue le mouvement, avant de le pratiquer. Je visualise davantage ce que je dois faire. Sophie nous a donné des schémas d’exercice à réaliser chez soi.

Mais je préfère pratiquer le yoga durant les cours, je parviens mieux à réaliser les exercices.

Sophie : En dehors de Velay Yoga, j’organise également des stages en extérieur. Roxane y a pris part l’année dernière. Chacun a amené quelque chose pour le repas, c’était très convivial, nous avons pratiqué le yoga dehors.

Docteur André Chef du Service de la consultation Douleur

Spécialiste du traitement de la douleur, le Docteur André est responsable du service de la consultation douleur, du Centre Hospitalier Emile Roux. La particularité de ce service réside en son approche innovante de la gestion …

Le D.A.M.I.E : une boussole dans le parcours des jeunes mineurs isolés.

Le Dispositif d'Accueil de Mineurs Isolés Étrangers (D.A.M.I.E) est un dispositif de l'Association pour la Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte 43 (A.S.E.A), et plus précisément celui du Pôle Protection de l’Enfance.  Le D.A.M.I.E a pour …