Athletic Club du Val Vert : l’esprit d’ouverture et d’entraide.

9 mars 2020

“Lorsqu’on accueille des personnes d’horizons aussi divers, ce qui compte avant tout c’est la patience et l’écoute. Après, tout est affaire de l’état d’esprit du club : il faut inspirer cette façon d’accueillir, d’intégrer les nouveaux adhérents dans de bonnes conditions et ce quelles que soient leurs situations.”

Rémy Lebègue – Président de l’association Athletic Club du Val Vert

Depuis 1980, l’association Athletic Club du Val Vert est reconnue pour former des champions de boxe, de karaté et de musculation et force athlétique, au niveau national et européen. 

Au-delà du versant compétition, l’association implantée dans l’un des quartiers prioritaires de la ville du Puy-en-Velay, se donne pour mission de favoriser l’épanouissement de chacun grâce à la pratique sportive. Un objectif bien-être avant tout.

 

“Sur l’un des murs du club était affiché l’ancien slogan de l’Athletic Club : “La santé n’est pas tout, mais on n’est rien sans la santé.” Je trouve que cela représente bien notre philosophie, sourit l’actuel président de l’association, Rémy Lebègue.

 

Environ 400 adhérents pratiquent au sein du club, dont une centaine les sports de combat et l’autre partie la musculation. Six entraîneurs s’assurent que les pratiquants soient bien encadrés et puissent s’épanouir dans leur activité. 

 

“En tant qu’entraîneur, mon rôle est de permettre aux jeunes et moins jeunes de s’épanouir grâce au sport, précise Rémy. J’exerce un métier en parallèle de cette activité d’entraîneur, qui est avant tout une passion. J’y ai dédié ma vie… Je considère tous les pratiquants de la même manière. Ce sont un peu comme mes enfants. Tous ne viennent pas chercher la même chose. Certains viennent avant tout pour rechercher du bien-être. Notre but est de les aider à s’épanouir, sans se blesser.

 

Ouverture d’esprit et patience : les maîtres mots de l’Athletic Club.

Parmi les pratiquants, une cinquantaine de personnes accompagnées par le DAHLIR ont vu leur projet de loisirs se concrétiser au sein de l’Athletic Club.

Ce qui a conditionné les chances de réussite de leurs projets ? L’ouverture d’esprit du club, de ses entraîneurs et de ses adhérents.

 

“Il y a quelques années Yann Vernaudon, le médiateur quartier DAHLIR est venu se présenter au club. Il nous a expliqué le rôle du DAHLIR, et le courant est vite passé. C’est totalement dans la logique du club de pouvoir intégrer des personnes accompagnées par le DAHLIR. 

En amont de leur arrivée au club, Yann réalise un travail d’approche en leur présentant notre fonctionnement. 

Nous avons accueilli des jeunes des quartiers, des personnes qui avaient une problématique sociale, physique, parfois les deux. Et cela s’est toujours bien passé. 

Ce qui compte avant tout, c’est la patience, martèle Philippe, l’entraîneur de musculation. On prend notre temps, on est à l’écoute plus qu’on ne parle. Ainsi, on connaît tous nos pratiquants ! C’est ce qui fait que nous obtenons de bons résultats : lorsqu’on les voit arriver avec le sourire, qu’ils nous racontent leurs vies… Ils ne viennent pas que pour soulever des poids. C’est ce qui est riche et profitable pour tout le monde.”

 

Pouvoir permettre à des personnes de tout âge, issus de différents milieux de s’entraîner ensemble : c’est ça l’accès aux loisirs pour tous, selon l’Athletic Club du Val Vert. 

 

L'avis du Docteur Aubry, médecin généraliste au sujet du sport sur ordonnance.

“Encourager un patient porteur de facteurs de risques cardiovasculaires ou de maladie chronique, à pratiquer une activité physique adaptée et régulière est un enjeu de santé publique ! J’y suis favorable.” Docteur Aubry - Médecin généraliste …

Camille : le déclic grâce au sport !

“Il faut vivre pour soi… je m’en suis rendue compte avec le temps. Le sport a constitué un déclic pour moi et a permis de déclencher bien des choses : la confiance en moi, le …