Un ballon d’or pour Axel

7 avril 2017

Sur la thématique « Y-a-t-il une vie après le rugby ? » joueurs, présidents de club et chefs d’entreprise sont intervenus durant la soirée du 29 mars, à Vals-près-le-Puy, pour évoquer l’avenir mais aussi le rôle citoyen des clubs de sport.

Entre ces tables rondes, un poids plume de huit ans : Axel, qui a recueilli le plus d’applaudissements durant cette soirée.


L’histoire d’Axel est celle de nombreux autres enfants, mais aussi de parents, d’éducateurs et directeurs de centres de loisirs…


Axel a cinq ans, lorsqu’il est diagnostiqué dysharmonique : ses capacités intellectuelles sont supérieures à celles d’un enfant de son âge, mais ses capacités comportementales en dessous. Depuis son plus jeune âge, il a surpris son entourage par ses comportements et attitudes. Sujet à des crises très fortes, son temps scolaire a été aménagé, il bénéficie également de dix heures de soins au Centre Médico-Psychologique. Sa famille et son entourage ont donc organisé leur emploi du temps en fonction de ses besoins.

Son premier jour au centre de loisirs Les Lutins a été très compliqué. Convoquée par Annie Andraud, la directrice, la maman d’Axel lui explique qu’il est suivi au CMP mais que le diagnostic n’a pas encore été posé.

Annie prend donc le taureau par les cornes et met tout en œuvre pour permettre à Axel de s’amuser autant que les autres durant son séjour au centre de loisirs. Avec le DAHLIR, ils mettent en place un accompagnement de A à Z : mieux préparer l’accueil du centre de loisirs, rassurer les encadrants, soutenir les parents et participer un peu à la réussite du projet d’Axel.

Ainsi, un dispositif de financement particulier (MPDH et CAF) porté par le DAHLIR permet au centre de mobiliser un animateur supplémentaire qui aide Axel à trouver sa place dans le groupe d’enfants, et inversement permet aux enfants de mieux comprendre Axel, durant  les activités.

Enfin, la maman d’Axel se sent écoutée et soulagée : 

« l’impression d’être soutenue par des gens compétents et humains sans préjugé »

Désormais, Axel retourne tous les mercredis après-midi, ainsi que les vacances scolaires, retrouver ses camarades du centre de loisirs. Dès mercredi, il pourra donc  leur montrer la surprise reçue à l’occasion de la soirée : un ballon signé des joueurs et présidents de club : Wesley Fofana,  Julien Bonnaire, Alexandre Bento, Eric de Crommières, Thierry Emin… et bien d’autres.

Un beau cadeau et surtout une belle reconnaissance de ce travail d’équipe entre la famille, le centre de loisirs et le Dahlir. Parions que ce ballon, s’il ne marque pas d’essai sera conservé longtemps par Axel.


Le point de vue de Fabrice Fricou, Expert-Comptable Associé, Segeco et organisateur de la soirée :

IMG_20170329_201631Entre M.Fricou et le Dahlir, c’est presque une longue histoire… Lors de la sortie du livre « Hein ? Différence », Fabrice Fricou a fait jouer son réseau pour trouver l’auteur de la préface de cet ouvrage et non des moindres : Axel Kahn.

Dans la continuité de cette action, il a dédié la soirée-conférence du 28 mars dernier à l’association DAHLIR 43.

« La cause du handicap (au sens large) nous touche tous directement ou indirectement. C’est pourquoi j’ai choisi de dédier cette soirée au Dahlir »

Quinze intervenants de notoriété nationale, voire internationale, plus de 500 invités du monde de l’entreprise, du sport… présents pour une soirée-thématique « Y-a-t-il une vie après le rugby », dont les bénéfices ont été reversés à l’association.

Cécile Bruchet, du Réseau Diabète Obésité 43

Cécile Bruchet est la coordinatrice du Réseau Diabète Obésité de Haute-Loire. Entre la gestion des partenariats, l’information et le suivi des activités des patients, Cécile assure également le lien avec le Dahlir Santé.Pouvez-vous nous parler …

Gabin, 5 ans, au centre de loisirs pendant les vacances

Comme beaucoup d’enfants de son âge, Gabin, 5 ans, a passé une partie de ses vacances de printemps au centre de loisirs. Et ce n’est pas son handicap qui l’a empêché de franchir la porte et …