Camille : le déclic grâce au sport !

31 janvier 2020

“Il faut vivre pour soi… je m’en suis rendue compte avec le temps. Le sport a constitué un déclic pour moi et a permis de déclencher bien des choses : la confiance en moi, le début d’une formation et peut-être un futur emploi…”

Camille – 23 ans – Pratiquante de volley, accompagnée par le DAHLIR. 

 

Il y a quelques temps, Camille, 23 ans, a été prise en charge par le CHRS Le Tremplin, suite à une agression qu’elle a subie. Durant cette période, elle a pris part, chaque semaine, aux séances d’activités physiques adaptées, proposés par Yann Vernaudon – chargé d’accompagnement DAHLIR. 

 

Pratiquer chaque semaine, pour impulser une envie.

C’est ce qui a fait naître chez elle, cette envie d’aller plus loin.

 

Lors des séances d’activités physiques au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), Yann nous expliquait chaque fois, qu’il pouvait nous accompagner pour intégrer une association ou un club qui corresponde à nos envies. J’adore le sport, mais plutôt en collectif. J’ai donc franchi le pas et décidé de lui parler de mon projet. Yann m’a proposé d’organiser une séance d’essai pour que je puisse tester le volley au sein du club Volley Olympique du Puy.”

 

À son arrivée au club, pour la première séance d’essai, Camille se sentait assez stressée. Mais Yann était présent en début de séance pour faciliter le lien avec le reste de l’équipe ainsi que l’entraîneur. 

 

“Il est revenu durant la deuxième séance afin de s’assurer que je me sentais bien dans le club, parmi les adhérents. Et j’ai décidé de prendre mon adhésion ! J’aime le fait de pouvoir jouer en équipe, cette entraide qui naît assez naturellement entre les joueurs. Lorsque l’on fait une erreur, on n’est pas tout seul, c’est avec tout le monde. Au bout de deux séances, j’ai même trouvé un des membres du club avec qui partager mes trajets, car je ne suis pas véhiculée !

Le déclic.

 

Pendant quelques mois, Camille s’est rendue chaque semaine au sein du club pour pratiquer le volley. Puis l’envie est venue de se dépasser. 

 

Le sport m’a permis de vaincre ma timidité, ça été un déclic pour moi. J’ai choisi d’entamer une formation au sein de l’Ecole de la 2ème Chance. Je n’avais jamais travaillé auparavant. Mais je sentais que j’avais la force “d’affronter” des personnes que je connaissais pas. 

Avec le recul, cette épreuve a finalement constitué un mal pour un bien. J’ai vécu des choses très difficiles. Mais j’ai été très bien entourée. 

Aujourd’hui, je me bats au quotidien contre mes peurs. Je n’aurais pas pu le faire sans l’aide des éducatrices du CHRS, le DAHLIR, le formateur de l’Ecole de la 2ème Chance du Puy-en-Velay,  Madame Puy – psychologue au CHRS et CMP Les Carmes…Petit à petit j’ai pu me reconstruire grâce à cet entourage bienveillant.”

 

Commencer une formation n’a pas freiné Camille dans sa pratique du volley. Bien au contraire. Elle qui a tant besoin de se dépenser, se rend chaque semaine au Volley Olympique du Puy. L’occasion pour elle de décompresser de sa journée, se libérer et trouver une forme de bien-être. 

 

Son mot de la fin ?

 

À toutes celles et ceux qui se sous-estiment, comme moi il y a quelques temps : entourez-vous de bonnes personnes. Elles vous donneront l’envie de vous relever, d’avancer. La vie est belle mais elle courte, il faut essayer de la vivre au mieux. On se sent fiers de soi !”

 

Athletic Club du Val Vert : l'esprit d'ouverture et d'entraide.

“Lorsqu’on accueille des personnes d’horizons aussi divers, ce qui compte avant tout c’est la patience et l’écoute. Après, tout est affaire de l’état d’esprit du club : il faut inspirer cette façon d’accueillir, d’intégrer les …

ISBA Santé Prévention : la force d'un réseau local.

La prévention : une première porte d’entrée pour l’accès aux soins. ISBA Santé Prévention est une association créée il y a 40 ans, dont le siège social est situé à Roanne.Cette structure a pour cœur de …