Jessica, assistante de direction DAHLIR

16 octobre 2019

DAHLIR-Accueil-Jessica

Lorsque vous appelez le numéro du DAHLIR, c’est Jessica, assistante de direction, qui se charge de vous accueillir et de répondre à toutes vos questions avant de faire le relais auprès des territoires. Rencontre avec celle dont le métier est unique au sein de l’association.


Quelles ont été tes premières impressions lors de ton arrivée dans l’association DAHLIR ?

J’ai eu la chance d’être accueillie par l’équipe de direction, qui a pris le temps de me présenter l’association, son fonctionnement en détails et s’est montrée très disponible pour répondre à mes questions.

Le milieu associatif, et le champ du handicap, de la santé étaient jusqu’alors inconnus pour moi ! Je n’avais jamais travaillé dans ce domaine, il m’a fallu un peu de temps pour apprivoiser ces sujets.

 

Peux-tu nous expliquer la particularité de ton poste d’assistante de direction ?

En tant qu’assistante de direction, je travaille beaucoup en lien avec l’équipe de direction, afin de les assister dans les missions administratives, telles que les assurances et mutuelles, la médecine du travail.

J’assure également l’accueil physique et téléphonique de l’association.

J’ai la charge de faire fonctionner l’association dans le domaine administratif. Ma mission est de faciliter le quotidien de l’équipe du DAHLIR !

Mon poste est transversal dans le sens où je suis aussi bien en relation avec les équipes des différents territoires qu’avec les membres de la direction. Et c’est ce qui rend ma mission d’autant plus intéressante, de pouvoir être en contact avec tout le monde, en permanence.

 

Qu’est-ce qui t’a attirée au DAHLIR ?

Je n’avais jamais travaillé dans le milieu associatif.

Je découvre un fonctionnement qui est spécifique au DAHLIR où chacun peut amener sa pierre à l’édifice. Ce n’est pas un mode de fonctionnement façon “hiérarchie verticale”. On est vraiment dans la collaboration.

Mon poste est polyvalent et j’apprécie cette diversité dans mes missions !

Et puis, le fait d’avoir une cause, des valeurs, rend mon travail d’autant plus intéressant. J’ai l’impression que cela donne quelque chose en plus, sans parler des connaissances que j’acquiers au fil du temps sur le sujet.

 

Selon toi, ton poste demande…?

Dans la pratique, être assistante de direction demande de la polyvalence, d’être à l’aise avec le contact humain : je suis le premier contact que les futurs bénéficiaires ont du DAHLIR. C’est important qu’ils puissent se sentir en confiance et être rassurés dans leur orientation.

De manière globale, mon métier demande une bonne connaissance des outils informatiques et des logiciels, ainsi que des fonctionnements des différentes administrations et du système public.

 

Pour finir, qu’est-ce que tu as trouvé au DAHLIR, que tu ne t’attendais pas à trouver ?

Je crois que ce qui m’a le plus surpris, c’est le mode collaboratif prédominant dans l’association. C’est la première fois que travaille de cette manière !

Chaque salarié a son mot à dire dans les décisions, peut partager ses expériences, son avis.

 

Une petite citation à partager ?

Je pense à deux citations en particulier qui me parlent beaucoup :

“La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre.” (Gandhi)

“Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité” (Antoine de Saint-Exupéry).

Le service pénitentiaire d'insertion et de probation de Haute-Loire

“La pratique d’activités change le type de relation avec le public suivi. Cela favorise la réinsertion par d'autres biais : physique, culturel, artistique…” Françis Bonnet - Conseiller Pénitentiaire d’Insertion et de Probation. Un partenariat entre le SPIP …