Katty Bruat, Aide Médico-psychologique au Foyer de Rosières

30 juillet 2018

Accompagner les résidents dans leur vie quotidienne, leur faire découvrir la vie à l’extérieur, développer du lien social… C’est résumer en quelques mots la mission confiée à l’équipe d’accompagnement du Foyer d’Hébergement de Rosières.

 

“L’objectif est que les résidents deviennent de plus en plus autonomes et puissent s’ouvrir au monde. Cela grâce à plusieurs supports comme l’accompagnement de notre équipe mais aussi les sorties organisées, l’accès aux loisirs en milieu ordinaire. Nous travaillons conjointement avec le DAHLIR pour rendre possible les projets de loisirs réguliers de nos résidents”, précise Katty Bruat.

 

À ce jour seize résidents, sur les vingt-neuf accueillis au sein du foyer, pratiquent une activité physique ou culturelle, en milieu ordinaire.

“Coralie Leclerq, chargée d’accompagnement DAHLIR est présente sur les premières séances d’essai en club. Souvent les adhérents du club viennent vers eux pour les mettre à l’aise.

Chacun va à son rythme et peut participer de manière progressive. Par exemple, commencer par 1h30 d’activité au lieu de 2 heures.  

Avant tout, il faut éviter de créer une situation d’échec. C’est pour cela que l’échange entre le club, la personne, le DAHLIR et nous est essentiel.”

 

Pratiquer une activité plaisir

“Ils ne pratiquent pas que du sport : l’un participe à des ateliers de couture, l’autre à de la musique, du dessin… Au niveau des activités sportives, c’est très diversifié.

Badminton, musculation, tir, aquatraining, tennis de table, équitation… Cela leur permet de sortir du foyer et de rencontrer de nouvelles personnes. C’est très bénéfique.”

 

Car l’objectif avant tout est que les résidents prennent du temps pour eux.

 

“Les effets de la pratique d’une activité régulière se font ressentir tant au niveau physique que moral. Je pense notamment à l’une des résidentes qui pratique la natation. Lorsqu’elle rentre de ces cours, elle est naturellement apaisée, transformée.

Bien souvent, il faut les stimuler pour qu’ils se rendent aux cours. Ils n’ont pas toujours envie d’y aller. Pourtant, lorsqu’ils reviennent, ils sont toujours contents !

C’est un moment de détente qui leur appartient et que tous apprécient !

Ils partagent cette activité avec des personnes de l’extérieur, sans avoir le sentiment d’être regardés ou jugés.”

 

Des liens essentiels avec la structure d’accueil

“Les échanges avec les clubs nous permettent d’avoir des retours sur leur participation, le déroulé des séances.

Aujourd’hui, nous assistons à un effet “boule de neige” : nous recevons de nouvelles demande de résidents qui veulent s’inscrire à la rentrée pour pratiquer une activité. Preuve que c’est positif !

Et puis, au delà des séances d’activités, ils prennent part à la vie du club. Ils sont toujours invités aux repas. Ensemble nous préparons un plat et ils le partagent avec les adhérents du club. Ils se sentent très fiers et aiment participer ! Ces moments de convivialité et amicaux sont très importants pour eux.

Dominique : allier le sport et l'esthétique

#Santé #Activité Physique  “Chercher le côté artistique dans le sport, allier esthétique et activité physique…”C’est avec ce projet de départ que Dominique, orienté par Marie Tomczyk, infirmière de l’ISBA*, a pris contact avec le DAHLIR.   *ISBA …

Ludovic : la reprise d’une activité, en douceur

En 2017, Ludovic a pris un nouveau départ. Participation au programme du RDO 43, reprise d’une activité physique… des étapes franchies grâce à une motivation à toute épreuve et un travail des acteurs, en réseau.   Apprendre …