Romain, alias Rom Juan, auteur de Pacôme Toulemonde !

29 juin 2017

C’est l’histoire de Pacôme, de Debbie, d’un ange gardien d’immeuble… mais surtout c’est l’histoire d’un homme généreux et inspiré, à l’innocence désarmante. Aujourd’hui, Romain Garoux, alias Rom Juan, nous parle de son ouvrage pour enfants « Pacôme Toulemonde ! » dont les droits d’auteur seront reversés à l’association DAHLIR.

Commençons par vous, l’auteur qui a donné naissance à cette histoire :

Je m’appelle Romain, j’ai 31 ans, j’ai grandi à Firminy jusqu’à l’âge de 7 ans et vis à Lantriac. Je suis aide-soignant depuis une dizaine d’année à la maison d’accueil spécialisée à Saint-Paulien. J’aime bien aider les autres.

Une fois par semaine, je rends visite à ma grand-mère, Georgette, qui réside à Firminy et dont je suis très proche. C’est un vrai bonheur de partager des moments de complicité avec elle.

Je suis également chroniqueur radio pour l’émission du DAHLIR « On s’bouge ! » sur RCF Haute-Loire, animée par Stéphane Marcelot. Je suis de l’aventure depuis le début, c’est-à dire deux saisons !

Je prends aussi des cours d’anglais et suis également un passionné de lecture.

Il y a beaucoup de « je » dans cette présentation. Mais comment faire autrement ? (Rires)

Vous avez un lien particulier avec le DAHLIR. Pouvez-vous nous en parler ?

C’est avant tout des rencontres. J’avais entendu parler du DAHLIR via la DAHLIR TV. Puis j’ai rencontré Églantine Eméyé, la marraine de l’association, qui est venue au Puy-en-Velay présenter son reportage bouleversant sur son fils autiste et polyhandicapé « Mon fils, un si long combat ». Nous avons eu un échange très intéressant sur la question du handicap. Le lendemain, j’ai croisé (par hasard) Pierre-Emmanuel Baruch à qui j’ai parlé de mon histoire pour enfants.

Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Une nuit, j’ai rêvé de cette histoire… Le lendemain, j’ai commencé à l’écrire. Puis c’était comme un robinet à mots que l’on ne peut plus fermer ! Durant trois semaines, j’ai écrit quotidiennement sur mon PC. L’inspiration m’était « tombée dessus » sans que je m’y attende. J’avoue, ma vie est un peu romanesque, mais quand même ! Bref, je voulais vulgariser le trouble autistique : c’est une différence encore trop méconnue. J’ai été encouragé par mes parents et ma sœur dans ce projet.

Pacôme Toulemonde !, c’est toute une histoire… vous pouvez nous la résumer ?

C’est une amitié entre une petite fille, Debbie Zouzou et un garçon différent, Pacôme Toulemonde. Cela parle de leur vie, leurs histoires dans un immeuble tenu par un papa ange gardien et une maman qui pratique la médecine généreuse. Il y a d’autres personnages hauts en couleur, mais ils sont tous humbles dans leurs bulles qui s’entrechoquent… D’ailleurs le titre de cet ouvrage aurait pu être « Ma vie contre la tienne ».

C’est un carnet (pas si) intime, ouvert, avec des jeux de mots. Pacôme Toulemonde ! s’adresse au grand public comme aux plus jeunes à partir de 7 ans, et vise à sensibiliser le lecteur  sur la tolérance, la différence. Nous avons réalisé Lucile et moi ces presque 60 pages !

Les personnages de votre livre sont hauts en couleur et leurs illustrations également…

C’est Lucile Notin-Bourdeau qui les a réalisées. Une ado artiste et autiste bourrée de talent, dont les dessins sont empreints de poésie. C’est assez incroyable, elle a dessiné les personnages exactement comme je les avais imaginés dans mon esprit ! Lucile a réalisé les « iLulustrations » de Pacôme, notre héros pas comme les autres, et sa maman a joué un rôle très actif à cet égard et je l’en remercie chaleureusement. Comme je remercie Lulu pour cette collaboration formidable…

Gil Alma, Geneviève de Fontenay, Princess Erika se sont également investis dans votre aventure :

J’ai contacté ces personnalités par Internet. Gil Alma, le comédien de « Nos chers voisins » pour sa bonne humeur et son dynamisme. Il a écrit l’avant-propos, oui, la vie est belle n’est-ce pas ? Geneviève de Fontenay, la dame au chapeau pour un garçon à casquette : Pacôme Toulemonde. J’ai été très honoré qu’elle rédige la préface car jusqu’à présent, elle en avait écrit juste une pour le livre de souvenirs de son frère. C’est dire si Geneviève a l’élégance du cœur ! Enfin Princess Erika, la chanteuse qui a entendu mon appel et à qui j’ai créé un personnage dans mon livre : la princesse Eurêka ! Avec son bel enthousiasme, Princess offre aux lecteurs la recette du « Princess cake » avec des conseils aux enfants autour du goûter.

Pourquoi avoir souhaité faire don de vos droits d’auteur au DAHLIR ?

Parce que je suis reconnaissant que Pierre-Emmanuel m’ait donné ma chance à la radio. Et puis, la somme sera utile pour embellir les loisirs du DAHLIR, j’en suis sûr !

Pour finir cet entretien…

C’est une sacrée aventure de sortir un livre, un défi mais aussi un bonheur, que je suis ravi de partager avec vous !

Retrouvez les nouvelles de Pacôme, Debbie, Rom Juan, Lucille et bien d’autres sur leur page Facebook !

Le Tremplin : un nouvel élan pour les personnes vulnérables

« Nous croyons beaucoup au sport pour la réinsertion et le lien social. » Michèle Crevat et Sophie Vuillermoz sont les référentes du DAHLIR au sein de l’association Le Tremplin, au Puy-en-Velay. Rencontre avec ces tisseuses de lien indispensables. Pouvez-vous …

Vanisse et le dispositif Prisme

Sur le chemin du handicap, le parcours peut parfois être long et compliqué… mais aussi réserver de belles rencontres.Vanisse a dix-neuf ans. Arrivée au Puy en Velay, en 2015, avec sa maman, Anne, elle rencontre …